Ensemble Construisons Les Meilleures Solutions  13-17 avenue Foch
54000 Nancy
Tél : 03 83 40 27 07 
Fax : 03 88 76 73 10

Faut-il passer aux fonds flexibles ?

Posté le : 09/04/2018

Les fonds d'assurance-vie en euros ne rapportent plus grand-chose, 1, 6 % en moyenne en 2017. Pour faire mieux, il vaut mieux opter pour un contrat en unités de comptes qui permet de loger toutes sortes de fonds, notamment les fonds flexibles.
Il s’agit de placements dont la composition peut être modifiée régulièrement, en fonction du marché. Ils sont censés apporter un meilleur rendement que les fonds fixes. En effet, le gérant a toute latitude pour s'exposer ou non aux actions en fonction des contextes macroéconomique et boursier. C'est lui qui va procéder aux arbitrages nécessaires et choisir d’investir sur telles obligations, telles actions, or, matières premières. Il a tout latitude pour sélectionner des valeurs françaises, internationales ou plus particulièrement européennes.
L’évolution permanente du portefeuille du client ne nécessite pas de modifier à chaque fois le contrat entre le client et le fonds et donc de solliciter son avis ou son accord. Le fonds flexible est donc plus réactif par rapport aux évolutions du marché. Il permet aussi une diversification constante du portefeuille.
Principal inconvénient des fonds flexibles : la performance est liée aux choix du gérant. Par ailleurs, les frais prélevés par la gestion sont plus importants que ceux des autres fonds. Comptez en moyenne 1,25 % par an pour les fonds obligations, 2,1 % pour les supports actions et jusqu’à 2,45 % pour les fonds dits “flexibles”