Ensemble Construisons Les Meilleures Solutions  13-17 avenue Foch
54000 Nancy
Tél : 03 83 40 27 07 
Fax : 03 88 76 73 10

Etats-Unis, en attendant l’inflation !

Posté le : 21/09/2015

Alors que l’économie américaine est très proche du plein emploi (avec un taux de chômage à 5.1%), des ventes automobiles proches de leur plus haut historique, un marché immobilier assaini et en phase de développement, et enfin une croissance attendue autour de 2.5% en 2015, cette politique ultra-accommodante semble de moins en moins justifiée. Janet Yellen a d’ailleurs prévenu que la première hausse des taux aurait lieu avant la fin de l’année 2015. Ainsi, au début de l’été le marché s’attendait majoritairement à une première hausse en septembre. Cependant, les craintes d’un fort ralentissement de l’activité en Chine et dans les pays émergents ont changé la donne. Le marché a commencé à craindre qu’une remontée des taux puisse peser sur l’économie mondiale. Ainsi, en septembre, alors que la moitié des économistes s’attendaient à une remontée des taux, les prix des fed funds n’anticipaient une hausse que pour 30% des cas.
 

Résumé de la communication de la FED
 
Finalement, la réunion a été beaucoup moins révolutionnaire qu’attendue par certains économistes. La Fed reste sur sa position d’attente. Comme les mois précédent, Janet Yellen estime qu’elle a besoin d’un petit peu plus de temps pour prendre une décision. Elle cite notamment la situation en dehors des Etats-Unis qui nécessite une surveillance accrue, mais surtout, c’est l’inflation qui semble au centre de ses préoccupations. En effet, les prix des matières premières, mais aussi les prix des importations, ont encore fait chuter l’inflation très en dessous de la cible d’inflation de 2% de la banque centrale.
Ce point sur l’inflation est très important. En effet, alors même que l’inflation avait presque disparu du discours de la Fed jusqu’à très récemment, Janet Yellen semble focalisée sur le retour de l’inflation sur son objectif et elle l’a répété lors de quasiment toute les réponses à ses questions. C’est un changement dans sa communication car jusqu’à présent, la présidente précisait toujours qu’elle n’attendrait pas un retour de l’inflation avant de remonter les taux. Maintenant, elle affirme que les membres de la Fed veulent être absolument sûrs que...
 
Par Rémi Lelu de Brach (OPCVM360)